Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

auberoche.overblog.com

auberoche.overblog.com

Littérature


Suite du premier chapitre

Publié par François d'Auberoche sur 16 Septembre 2014, 16:17pm

  • C’est tout à fait normal de céder sa place à une personne âgée, protesta le jeune chevalier.
  • Oui, mais ça se perd de nos jours. Avec tous ces étrangers qui viennent par chez nous. Heureusement que mon pauvre mari n’est plus là pour voir ça.
  • Bon, c’est bien beau tout ça, mais j’ai un récipient à trouver. On va où ? la coupa Galaad.
  • Si tu pouvait me déposer chez moi, ce serait fort aimable, jeune homme. Ah, ta mère peut être fière de toi !
  • Elle l’est et Papa aussi, alors, c’est où chez toi ?
  • C’est facile, c’est tout droit.
  • Il fallait le dire. En avant donc !

Un peu plus tard, Galaad déposait le fagot devant la cheminée d’une pauvre maisonnette et la vieille sur un tabouret bancal.

  • Tu as été un brave petit, le remercia la vieille. Veux-tu un verre de lait ?
  • Non merci, répondit le chevalier dont le ventre criait famine, mais qui n’arrivait pas à s’habituer aux odeurs du logis.
  • C’est bien, tu es généreux et désintéressé. Je vais te récompenser au-delà de tes rêves.

Aussitôt, devant le chevalier la vieille courbée se cambra, elle perdit ses rides ses cheveux blancs et ses haillons. Elle se transforma en une ravissante jeune fille, aux cheveux blonds et aux lèvres roses. Une splendide robe de brocart habillait son corps juvénile aux courbes parfaites. Galaad ne put se retenir de pousser un sifflement d’admiration tandis que ses yeux sortaient de leur orbite et que sa bouche s’ouvrait de plus en plus pour laisser pendre sa langue.

  • Suis-je niaise, dit la belle. J’avais totalement oublié l’effet que je produisais sur les hommes. Je me présente, je suis Lycie, la fée de la forêt. Comme tu m’as aidée, je vais te remercier en exauçant le premier de tes vœux. Réfléchis bien. Il n’y en aura qu’un.
  • C’est facile, répondit prestement Galaad. Je cherche le Saint Graal. Alors si tu veux bien me le fournir, je t’en serai éternellement reconnaissant.
Suite du premier chapitre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents