Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

auberoche.overblog.com

auberoche.overblog.com

Littérature


Suite du chapitre quatre

Publié par François d'Auberoche sur 9 Octobre 2014, 14:41pm

« Et puis, pensa la princesse, maintenant que je l’ai trouvé, je ne vais pas le lâcher. »

  • Je ne sais plus quoi dire, avoua Galaad avec le sourire.
  • C’est décidé, je t’accompagne dès demain avec les nains. D’accord, les gars ?
  • Youpi, fana, on part en vacances ! On part en vacances ! hurlèrent les nains déchaînés, Prof en tête.
  • Vivent les vacances, plus de pénitences.., commença à chanter Joyeux.
  • Mais, vous êtes fous, protesta le chevalier qui venait de penser à un grave problème. C’est une sainte quête, une mission que je dois remplir pour la Bretagne, pas une partie de plaisir.
  • L’on peut toujours joindre l’utile à l’agréable, coupa Blanche Neige, nous serons tes auxiliaires bénévoles pour t’aider dans ton enquête. Personne n’aura rien à redire et, l’union faisant la force, nous aurons plus de chances de gagner.
  • Je ne demande pas mieux, céda Galaad. Mais il y a un point important que je ne vous ai pas dit.
  • Lequel ?
  • Seul un cœur pur peut trouver le Saint Graal. C’est moi seul qui peux le trouver, c’est écrit.
  • Qu'entends-tu par cœur pur, chevalier ? Sommes-nous des dépravés ? siffla Blanche Neige, avec une voix polaire.
  • Non, mais, bredouilla le chevalier, je m’y prépare depuis des années, c’est très dur, il faut être persuadé qu’il s’agit d’une sainte quête que l’on ne peut réussir qu’avec l’accord du Seigneur, c’est pourquoi, je mène cette mission en harmonie avec lui et je suis resté pur.
  • Mais, coupa Prof, rien ne nous empêche de t’accompagner. Nous aussi, nous avons le cœur pur. Blanche Neige est toujours pure et Timide aussi. Mais ce n’est pas la question. Nous t’escorterons jusqu’au dernier moment et, à l’instant crucial, nous te laisserons seul pour dénicher le Saint Graal.
  • Cela peut se concevoir, concéda Galaad. Mais si ma quête se termine demain, vos vacances aussi.
  • Nous verrons bien, trancha Joyeux. Si tu as le Graal, nous irons avec toi en Bretagne, sinon nous t’aiderons à poursuivre ta quête.

« Pauvre jeune homme, soupirait Blanche Neige, avec de si beaux yeux bleus, il nous faut ce graal et je l’épouse.»

  • Bien, annonça Prof. Nous allons fêter ça par un dîner splendide que va nous préparer Gourmand. On prend d’abord un bain et on se change. Après, on fait la cuisine.
  • Oh oui, dit Gourmand. Galaad nous a apporté plein de choses. Trois porcelets, six canards et deux oies. Je vais me surpasser.
  • J’ai aussi un sac plein de charcuterie, ajouta Galaad. Je l’ai oublié à l’écurie.
  • J’irai le chercher, proposa Gourmand. Il faut se méfier des souris.
  • Comment se fait-il, Galaad, que tu aies autant de nourriture, demanda Blanche Neige.

« Je crois qu’il vaut mieux que je ne raconte pas tout. Ce sera mieux pour mon image de marque. » pensa Galaad.

  • Je vous ai apporté des cadeaux, répondit le paladin sans plus de précisions.

Voyons un peu ce que ce petit cachottier de Galaad ne voulait pas que Blanche Neige apprenne :

Suite du chapitre quatre

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents