Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

auberoche.overblog.com

auberoche.overblog.com

Littérature


La Quête du Saint Graal Tome 1 Chapitre 8

Publié par François d'Auberoche sur 3 Novembre 2014, 07:38am

La Quête du Saint Graal Tome 1 Chapitre 8

Où notre héros ira aux bains, où il en retira moult inconvénients et où nous entendrons un navigateur narrer une étrange histoire.

Ce matin là, le laconicum était sec et la visibilité correcte. Prof, Joyeux, Atchoum, Timide et Galaad étaient assis sur les plus hautes marches, là où il fait le plus chaud, et suaient à grosses gouttes.

  • Comment se fait-il, Prof, demanda Galaad, qu’aujourd’hui il n’y ait pas de vapeur ? C’est beaucoup plus agréable d’ailleurs.
  • Pour éliminer les toxines, il vaut mieux une chaleur sèche.
  • Vous en savez des choses, dit le héros en haletant, les poumons remplis d’acier en fusion.
  • Oui, nous autres nains, aimons la bonne chère et les bonnes boissons. Aussi, il nous arrive, pas souvent,...
  • Mais beaucoup, intervint Joyeux.
  • Quelquefois, disais-je, d’avoir des lendemains difficiles. Avec la potion que tu as avalée tout à l’heure et un bon séjour dans la chaleur sèche, on se retrouve frais comme un gardon.
  • A propos, dit Joyeux, il y en a plein le ventre en l’air, dans le ruisseau, je ne sais pas pourquoi.
  • Une pollution industrielle, peut-être ? dit Prof.
  • Même si nous sommes en forme dans cinq minutes, dit Galaad, il sera trop tard pour aller à la grotte aujourd’hui.
  • Oui, la matinée est bien avancée. Mais cela nous laissera le temps de préparer notre départ. Nous irons demain matin.
  • Et on demandera à Gourmand de nous préparer un dîner du tonnerre ce soir.
  • Ne me parlez pas de manger, dit le chevalier. Ma tête ne me fait plus mal, mais...

Nous ne saurons jamais ce que voulait dire Galaad, car il s’arrêta brutalement de parler, il venait d’apercevoir une personne qui pénétrait dans les bains. Il n’en crut pas ses yeux : Blanche Neige venait de faire son entrée. Elle avait ménagé sa pudeur en se drapant, comme tous les participants, dans une mince pièce de lin blanc, flottant librement sur ses épaules. Sa magnifique silhouette laissa Galaad bouche bée.

Elle vint s’asseoir à côté de lui, en poussant Prof pour avoir un peu de place.

  • Alors, comment va le chevalier ? demanda-t-elle.
  • Chaudement, Princesse, répondit l’intéressé en suant à grosses gouttes.
  • C’est le but du laconicum, dit-elle finement.
  • Oui, je sais, mais je ne me sens pas trop à l’aise.
  • Alors, va te rafraîchir, l’eau te fera beaucoup de bien.
  • Je vais suivre votre conseil.

Galaad se leva, dévala les marches et se rua vers le bain du caldarium, dans lequel il atterrit après un saut de l’ange remarquablement réussi. Il voulait sans doute attirer l’attention sur lui et il réussit à merveille. Il poussa un cri de douleur et ressortit en trombe. Le caldarium, comme vous le savez, est une piscine chaude et n’est pas faite pour rafraîchir.

Les hurlements qu’il se mit à pousser, dès que sa tête émergea, furent entendus à des dizaines de milles. L’onde de choc fut même perçue dans la capitale du royaume, où elle fut classée sans suite sur l’échelle du jardinier du château.

Tous descendirent en courant pour connaître les raisons de ces cris. Blanche Neige vit alors avec horreur que Galaad ressemblait à un homard (cuit). Sa peau était plus rouge que celle d’une Britannique après sa première journée de vacances aux Baléares. De plus, des cloques apparaissaient comme des champignons sur sa peau puis explosaient avec un bruit de pop corn.

La princesse regarda le bain et cria horrifiée à Prof :

  • Mais, ce n’est pas vrai, l’eau bout !
  • Nom de Zeus, mais c’est vrai et à gros bouillons. Où est ce cochon de Dormeur que je l’étripe ? Et Gourmand qui devait le surveiller ? Je crois que ce soir il y aura deux nains de moins dans cette maison. Vite, plongeons Galaad dans de l’eau froide, je le soignerais après.

Quelques instants plus tard, le chevalier hurlait de nouveau, mais moins fort, au contact de l’eau froide.

  • Désolé, mon pauvre Galaad, mais c’est pour ton bien, lui confia Prof, en le maintenant quelques instants dans l’eau. Bon, maintenant sortons-le.

Gourmand arriva en courant.

  • Que se passe-t-il ? demanda-t-il avec espoir. Vous égorgez un cochon ?
La Quête du Saint Graal Tome 1 Chapitre 8
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents