Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

auberoche.overblog.com

auberoche.overblog.com

Littérature


Salignac

Publié par François Auberoche sur 26 Octobre 2015, 06:00am

Salignac

Le château de Salignac, sur la commune de Salignac-Eyvigues, est un splendide château-fort du XIIème siècle, modifié jusqu’au XVIème. Cette construction présente la singularité d’avoir plusieurs tours, deux carrées et une circulaire. La raison est que le château était partagé entre plusieurs familles nobles, Lagarde-Salignac et autres, chaque famille construisait sa partie et voulait sa tour, signe de noblesse. L’un des plus célèbres membres de cette famille était de la branche cadette, il fut le précepteur du duc de Bourgogne, petit-fils de Louis XIV. François de Salignac de la Mothe-Fénelon, dit Fénelon. L’archevêque de Cambrai fut estimé par le roi soleil, avant d’être disgracié pour avoir écrit le roman « Télémaque » que le roi prit pour une satire de son règne. Il fut banni de la cour.

Salignac

Oublié maintenant, un natif de Salignac, fut très célèbre en son temps. Il était porté aux nues par la marquise de Sévigné. C’était Gauthier de Costes, sieur de La Calprenède, de Toulgou et de Vatimény. Auteur dramatique, communément appelé La Calprenède, il était né en 1609 dans un petit manoir, le château de Toulgou, sur la commune de Salignac. Après des études juridiques à Toulouse, il alla à Paris, entra comme cadet au régiment des gardes et il y devint officier. Il commença aussitôt à écrire des romans et des pièces de théâtre, en nombre considérable. Son style assez lâche et le manque de réalisme de ses personnages l’ont fait tomber dans l’oubli. Madame de Sévigné en était folle. Nous ne connaissons plus de lui qu’Artaban, le fier héros de Cléopâtre, roman en treize volumes, publié de 1647 à 1658. Il mourut aux Andelys, le 22 octobre 1663.

Salignac

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents