Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

auberoche.overblog.com

auberoche.overblog.com

Littérature


Léonie raconte à son avocat l'arrivée de sa rivale :

Publié par François d'Auberoche sur 7 Mai 2013, 14:01pm

" Léonie se souvint de l’arrivée, au début de septembre dernier, d’une ravissante blonde de dix-huit printemps, aux cheveux coupés à la garçonne, sous un petit chapeau cloche porté bas sur le front. Elle était mince et longiligne, sa poitrine minuscule était libre de toute entrave et accentuait son aspect androgyne. Elle avait de beaux yeux bleus soulignés par du khôl et du mascara sous des sourcils épilés, au dessus d’une bouche rouge vif. Un immense collier long de fines perles et de jolis pendants d’oreille étirait encore sa ligne. L’énorme ceinture de sa robe était nouée sur les hanches, les jambes fines, gainées de soie, se montraient presque jusqu’aux genoux. Son style était une très bonne copie de ce que faisait Coco Chanel.

Précédée d’un nuage de parfum, la garçonne réclama d’un air conquérant : « Monsieur Victor Courtois ! » « Qui le demande et pour quelle raison ? » grommela Léonie. « Dites-lui qu’Andrée Delaconnay est arrivée ! » Victor arriva immédiatement. Il devait la guetter, il l’entraîna sans rien dire dans son bureau au troisième étage.

Une vendeuse avait alors fait remarquer à Léonie : « Elle a les moyens la garçonne ! Vous avez vu ses habits et j’ai reconnu son parfum, c’est Amour-Amour, le parfum de Jean Patou pour les blondes. C’est hors de pris ! » C’était très suspect. Que faisait Victor seul avec une petite jeune dans son bureau ? "

Les employés entonnèrent la chanson de Dréan :

Maître Raymond Hubert et Andrée Delaconnay
Maître Raymond Hubert et Andrée Delaconnay

Maître Raymond Hubert et Andrée Delaconnay

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents